Cabaret l'Escale

 

Les artistes qui foulent aujourd’hui les planches du cabaret rénové par la Municipalité en 2004 sont très impressionnés par son passé.
Nous avons à Migennes, l’un des derniers temples de l’âge d’or du music-hall.

Reconstruit en 1950, sur les ruines de l’ancien dancing de l’Hôtel de la Réunion, soufflé par les bombes en juin 1940, l’Escale ouvre ses portes le 6 octobre 1951.
Avec le concours des associations locales, Michel Wattelier, jeune propriétaire, organise de nombreuses soirées et de nombreux bals.

 

A partir de 1953, en plus des accordéonistes, trompettistes et orchestres célèbres comme celui de Marcel Azzola et de Marc Taynor, Michel entreprend d’engager des chanteurs. Son rêve est de faire venir Édith Piaf, à laquelle il a emprunté le titre d’une chanson (« l’Escale ») pour baptiser son cabaret.

En 1961, un courrier laisse entrevoir cette possibilité. Mais Édith, malade, ne peut honorer cette promesse et disparaît à l’automne 1963. Par contre, en continu, jusqu’en 1963, puis par intermittence jusqu’en 1989, l’établissement accueille de grandes vedettes de la chanson et du spectacle comme Charles Aznavour, Jacques Brel, Johnny Hallyday, Fernand Reynaud, Jean Ferrat, Juliette Gréco, Sidney Bechet…
Les prestations durent une trentaine de minutes.

 

"La légende de l'Escale d'Alain Vincent, Ed. de l'Armançon (disponible à l’Office de Tourisme)

Salle de spectacles, concerts

Place Eugène Laporte 89400 MIGENNES 

Tél : 09 83 01 65 16


Programme détaillé sur www.cabaret-escale.fr
Réservations et produits dérivés à l’Office de Tourisme.

escale.png